Rechercher

Comment renforcer sa fertilité naturellement ?

« Désirer », désirer être mère, désirer être père, désirer être parents, désirer créer et donner la Vie… il est fréquent de considérer la naissance d’un enfant comme une suite logique dans la vie d’une femme ou d’un homme.


Cependant, ce désir, bien qu’il soit fort et profond pour certain couple, ne se réalise parfois qu’après de nombreuses tentatives et de nombreuses années d’angoisse et de déception.

De plus en plus de couples font face à cette infertilité grandissante due à une conjonction de plusieurs facteurs : l’environnement, le rythme et l’hygiène de vie, l’alimentation peuvent altérer la santé, et notamment les facultés des hommes et femmes à procréer. On peut remarquer ces dernières décennies que la vie professionnelle, sur-valorisée, a augmenté l’âge moyen de la maternité qui continue de croitre régulièrement; il atteint 30,6 ans en 2017, contre 29,8 ans dix ans plus tôt. Or, nous savons désormais que la fertilité diminue avec l’âge (chiffre INSEE 2017).


En Naturopathie, nous abordons 3 phrases primordiales pour une régénération de l’organisme.

Comme dans un jardin, il est impératif de prendre soin de son corps : la première phase vise à enlever les mauvaises herbes : c’est la détoxination; puis vient le moment de retourner la terre pour la faire respirer : c’est la revitalisation, et enfin la culture et l’entretien de ce jardin : c’est la stabilisation.


Comment préparer son corps ? Comment se préparer mentalement ?

Pour l'alimentation et vitamines vous pouvez trouver des informations dans cet article.




1) Libérer le corps des toxines


Stimuler les « émonctoires » : foie, intestins, reins, poumons et peau


le FOIE : Le but de la pré-conception est de régénérer votre corps et d’éliminer un maximum de toxines. En Médecine Traditionnelle Chinoise, le foie contrôle l’ovulation. C’est l’organe responsable de l’élimination de l’excès d’oestrogènes, ainsi que de toutes les molécules toxiques que vous ingérez tels que les antibiotiques, l’alcool ou encore le stress. C’est pourquoi il est indispensable que votre foie soit « détoxifié » pour un équilibre hormonal stabilisé et une bonne fertilité.


Comment ? Buvez un jus de citron frais le matin une ou deux fois par semaine (pas de jus pasteurisé), buvez du thé vert bio, des tisanes de plantes comme le Desmodium ou le Chardon-Marie, mangez du radis noir et abusez des épices et des condiments tel que le curcuma et l’ail.


les INTESTINS : Les toxines vont être alors chassées de votre foie pour passer vers les intestins puis être évacuées de votre corps par vos selles. Vos intestins doivent être « libres » et non encombrés. Il est primordial d’avoir un bon transit et de ne pas être constipé afin que les toxines ne stagnent pas dans les intestins.


Comment ? Grâce aux fibres, aux fruits et légumes frais, vos intestins réguleront tout naturellement cette élimination bénéfique pour votre confort intestinal et votre santé. (voir article sur le régime qui boost la fertilité)


le REIN : est un organe qui participe au processus d’hydratation du corps et qui permet l’évacuation des déchets. Ce sont 2 « filtres » qui éliminent les toxines présentes dans le sang. L’urine est le résultat de cette filtration.


Comment ? Veillez à boire au minimum 1,5 litre d’eau par jour, en alternant eau du robinet et eau de source. N’abusez pas de thé, café ou alcool qui peuvent endommager vos reins et votre foie.


les POUMONS : Les poumons permettent l’oxygénation de nos cellules. C’est pourquoi il est nécessaire de marcher, courir, s’aérer le plus souvent possible. Cela vous permettra de prendre la lumière du jour, de faire baisser votre tension artérielle, d’évacuer un trop plein de stress. L’activité physique et la respiration auront un réel impact positif sur votre corps et sur votre esprit.


Comment ? Oxygénez vous et faites une activité physique douce, comme de la marche, au minimum 20 minutes chaque jour, des étirements, des poses de yoga.


la PEAU : est la première enveloppe de protection, le premier lien entre l’extérieur et l’intérieur de notre corps. C’est aussi par là que ce sont évacuées des toxines, via la sueur.


Comment ? Gommage, hammam, sauna, activité physique et exposition raisonnée au soleil… votre peau doit « respirer ».


Les DENTS : En plus des émonctoires, pensez à vérifier chez votre dentiste la santé de vos dents.

Effectivement, on l’oublie souvent mais la santé bucco-dentaire a une influence sur la fertilité. Les troubles de la bouche et des dents : gingivite, abcès, rage de dent ou encore amalgame dentaire, montrent un état inflammatoire dans le sang qui peut agir négativement sur la fertilité.

Pensez à rendre visite à votre dentiste au minimum 1 fois par an.



2) Rééquilibrer le système hormonal par les plantes


Phytothérapie pour la femme


Le Gattilier : cette plante est utilisée et connue par les femmes depuis l’antiquité. Elle régule les cycles menstruels, diminue les manifestations pré-menstruelles et de la ménopause.


Les Feuilles de framboisier : c’est une tisane au bon goût (mais attention pas de framboise comme on pourrait l’imaginer). Les feuilles de framboisier contiennent de nombreux nutriments notamment le calcium qui tonifie l’utérus. Elle est également un allié pendant la grossesse et l’accouchement.


L’Ortie : très reminéralisante, les feuilles d’ortie contiennent beaucoup de chlorophylle, bénéfique pour les reins, et de la vitamine K qui aide à prévenir des hémorragies. L’ortie aide à réguler et réduire le stress et est un tonique utérin puissant. Elle est aussi utile avant que pendant la grossesse.


Le Trèfle rouge : est un très bon régulateur hormonal. Il a une teneur élevée en vitamine et contient de nombreux oligo-éléments.

Phytothérapie pour l’homme


La Maca : est une tubercule du Pérou qui a des effets positifs sur la fertilité féminine et masculine notamment. En effet, la mata influence l’équilibre hormonal masculin et augmente le volume de sperme produit par les testicules (spermatogenèse).


Important : les plantes et tisanes sont à utiliser avec précautions. Les molécules activent agissent directement sur l’organisme. Ne prenez pas ces plantes si vous suivez un traitement pour la fertilité ou hormonal.




3) Prendre soin du corps physique par le mode de vie et l’environnement


Les facteurs extérieurs influant la fertilité :


Les pollutions électromagnétiques


Téléphone portable, ordinateur, tablette, antennes-relais… nous sommes entourés d’ondes électromagnétiques qui peuvent influer sur la fertilité et sur la santé. De plus en plus d’études démontrent la corrélation entre des problèmes de mobilité des spermatozoïdes et une augmentation de spermatozoïdes à la morphologie anormale.


=> essayez ne pas mettre votre portable dans vos poches et éteindre la Wifi chez vous lorsque vous n’en avez pas l’utilité.


Les perturbateurs endocriniens : des usurpateurs hormonaux


Les pesticides utilisés dans l’agriculture et l’industrie agro-alimentaire, les plastiques utilisés en cuisine (plastique, aluminium), les cosmétiques (déodorant, shampoing, teinture pour cheveux…)…autant de produits contenant des « perturbateurs endocriniens » c’est à dire des substances qui agissent sur les hormones et dérèglent le système hormonal. Ces produits chimiques peuvent porter atteinte à la fonction de reproduction.


=> essayer de manger des aliments issus de l’agriculture biologique ou de petits producteurs locaux. Choisissez des produits cosmétiques avec le moins de transformations possible ou faites les vous-même. De plus en plus de lectures sur les cosmétiques « maison » sont disponibles.


Les habitudes néfastes : médicaments, alcool, tabac, drogue


Si vous prenez un traitement médicamenteux, essayez de faire une détox du foie et prenez des probiotiques pour protéger vos intestins. Certains médicaments peuvent en effet avoir des répercussions sur la production des spermatozoïdes.


Chez la femme, le tabac (nicotine, goudron et autres produits toxiques) influe sur la production des oestrogènes, indispensables pour des ovocytes de bonne qualité. La fertilité d’une fumeuse baisse de 10 à 40%, le délai de conception est doublé et les risques de fausse couche sont augmentés.


Chez l’homme, la consommation de tabac réduit le nombre de spermatozoïdes, altère l’ADN contenu dans le noyau des spermatozoïdes à cause de l’effet oxydatif et réduit leur pouvoir fécondant.

Concernant la cigarette électronique, elle pourrait avoir des effets néfastes sur le foetus (d’après un rapport de l’OMS daté de 2014).


Chez la femme, consommer plus de 2 verres d’alcool par jour peut influer négativement sur le cycle, le rendant irrégulier et sans ovulation. Chez l’homme, la consommation excessive d’alcool peut entrainer une diminution de la libido et de la spermatogenèse.


Le cannabis et les autres drogues, provoquent des perturbations du cycle et du mouvement des trompes chez les femmes; et diminuent le nombre et la mobilité des spermatozoïdes chez l’homme.


Les facteurs mécaniques influant la fertilité


Les troubles hormonaux


Chez la femme, il peut y avoir un trouble hormonal lorsque le cycle est irrégulier ou lors de l’absence de règles. Cela se traduit par l’absence d’un ovule prêt à être fécondé. Les principaux troubles hormonaux sont : les ovaires polykystiques, l’insuffisance ovarienne..


Chez l’homme, un trouble au niveau de l’axe hypothalamo-hypophysaire (système central des hormones) peut influer négativement sur la sécrétion hormonale, affectant la spermatogenèse ou encore la fonction érectile.


Les troubles morphologiques


Chez la femme, certaines maladies déclenchent le développement de fibromes (qui sont des tumeurs bénignes), qui peuvent détériorer la forme du col de l’utérus, de l’utérus ou des trompes. Phénomène qui peut nuire à la remontée des spermatozoïdes pour féconder l’ovule.


L’endométriose : chez la femme, l’endomètre est le tissu qui tapisse l’utérus et qui est évacué lors des règles. Parfois, ce tissu migre vers différentes localisations anormales comme les ovaires, les trompes ou dans différentes autres parties du corps, ce qui peut provoquer un trouble de l’ovulation, un cycle très irréguliers et d’importantes douleurs.



4) Prendre soin de soi par l’équilibre émotionnel et la gestion du stress


L’importance du cycle du sommeil


Pour les femmes qui désirent concevoir, il est important de prendre soin de son sommeil pour bien récupérer et pour que le corps se régénère pendant la nuit. Idéalement, le cycle de sommeil devrait durer 8h.


Essayer d’éviter les écrans bleu (la télévision, l’ordinateur, le téléphone portable) qui en plus d’émettre des ondes électromagnétiques néfastes pour la santé, vont perturber la sécrétion de l’hormone de référence du sommeil : la mélatonine, responsable de l’endormissement et de la qualité du sommeil. Cette hormone protège également les ovules du stress oxydatif, qui peut les endommager et les rejeter du corps, ce qui diminue la fertilité et augmente les risques de fausse-couche.


-> Manger léger : Le dîner doit être léger et séparé d’au moins 2h du coucher,

-> Lire : la lecture fait décrocher le mental et facilite l’endormissement

-> Température : elle doit être de 21° maximum. L’idéal serait de maintenir la chambre à 17 / 18°

-> Ecrans bleus : à éviter avant le coucher


L’importance de l’activité physique régulière - Mens Sana In Corpore Sano


En Naturopathie, l’hygiène physique et nerveuse sont primordiales; se reposer et se recharger sont les piliers de la bonne santé.


RESPIRER : nous avons tendance à ne pas respirer correctement. Capter de l’oxygène et rejeter du gaz carbonique font partie des mécanismes qui nous permettent de vivre.

Essayez de respirer par le ventre, de grandes inspirations et de grandes expirations, pour ralentir votre rythme cardiaque et calmer votre système nerveux.


Vous pouvez essayer la «cohérence cardiaque» qui est une méthode de respiration, qui vous permettra de vous apaiser. Les effets positifs sont très rapidement observables. C’est un exercice de 5 min, à faire 3 fois par jour : le matin, à l’heure du déjeuner, le soir.


BOUGER : se mouvoir, faire du sport, se dépenser, permet de lutter contre le stress, de mieux dormir et de favoriser le bon fonctionnement des différents systèmes de notre corps : système cardio-respiratoire, nerveux, ostéo-articulaire, digestif…et reproducteur.

Essayez de pratiquer une activité physique douce. Chaque jour, faites au minimum 20 min d’activité en plein air : marche, vélo, course à pied. Cela vous permettra de vous reconnecter à la nature et à votre corps.


Quelques techniques de gestion du stress & médecines complémentaires


Réflexologie plantaire : permet de stimuler les organes du corps, par un massage de certaines zones réflexes des pieds. Cela permet une relaxation profonde et un état de détente qui permet à l’homme ou à la femme de lâcher prise. L’organisme va ainsi se détendre et répondre plus favorablement aux stimulis extérieurs. Pour renforcer la fertilité, le thérapeute pourra agir sur le point de l’hypophyse pour stimuler le système hormonal; la zone du bassin pour améliorer la circulation sanguine dans cette zone; et enfin la zone du système reproducteur : ovaires, trompes de Fallope, utérus.


Acupuncture : est une branche de la Médecine chinoise. Elle consiste à piquer de fines aiguilles sur les zones où passent les différents méridiens énergétiques du corps. Pour la fertilité, l’acupuncture est très utile pour réguler le cycle menstruel, améliorer la qualité des ovules mais également pour soulager le stress.


Ostéopathie : est une médecine manuelle qui vise à harmoniser l’équilibre postural du corps. De nombreuses parties du corps interagissent entre elles et parfois l’aide d’un ostéopathe peut être salvatrice pour remettre en mouvement les muscles, les articulations et les tissus. Pour la fertilité chez la femme, le bassin peut être manipulé pour soulager cette zone et libérer le mouvement. Chez l’homme, différents systèmes peuvent être stimulés pour la spermatogenèse, comme le système circulatoire.


Fleurs de Bach : il s’agit d’extraits de plantes obtenus dans de l’alcool ou de l’eau. Les propriétés des plantes utilisées, ont été observées sur les émotions : surmonter ses peurs, se détendre, lâcher prise…

Le remède du Docteur Bach le plus connu est le Rescue, qui mélange plusieurs extraits de plantes qui agissent sur un stress aigu, dans un moment de difficulté à gérer ses émotions.


Sophrologie : est une «étude de l’harmonisation de la conscience» selon le Dr Alphonso Caycedo neurologue et fondateur de la sophrologie. Par la respiration, la détente, la visualisation, cette technique permet d’acquérir plus de sérénité et une concentration accrue sur le moment présent.


Yoga : est une pratique qui fait de plus en plus d’adeptes. Il vise à mettre en repos le mental par des exercices corporels, de la respiration et de la méditation. Il renforce la fertilité chez l’homme et la femme, car il permet de gérer le stress, stimuler les systèmes reproducteurs, d’éliminer les toxines du corps ou encore d’augmenter la libido. Les bienfaits du yoga peuvent donc se ressentir sur le physique, le mental et le spirituel.


Lithothérapie : la pierre de Jaspe rouge à porter à même la peau - elle favoriserait la fécondité en agissant sur la stimulation des organes de reproduction et le sytème hormonal.





La période allant du désir d’enfant à la fécondation est une période propice à s’occuper de soi, et se préparer mentalement et physiquement à l’arrivée d’un enfant.


Avoir une bonne hygiène de vie, adopter des habitudes alimentaires saines, essayer de penser de manière positive et dans le moment présent, se confronter à la nature… ces conseils seront utiles et amélioreront la qualité de vie du couple mais aussi celle leur enfant à venir.


C’est une vision «holistique» de la Naturopathie que j’ai cherché à décrire dans cet article de pré-conception au naturel. Le corps physique, l’âme, l’esprit et les idées…tout est lié et il me semble important de veiller à trouver cet équilibre.


#fertilité #infertilité #naturopathie #santénaturelle #hygiènedevie #alimentation #holismme #fécondité #lithothérapie #sophrologie #yoga #ostéopathie #étiopathie #cohérencecardiaque



Sources :

sites internet

www.nana-turopathe.com

www.brunevanniernaturopathe.com

www.futura-sciences.com/sante/

www.acupuncture-france.com

Livres

Le guide de mon bébé au naturel - Dr Dominique Leyronnas et Catherine Piraud-Rouet - éditions Nathan

Le guide de ma grossesse au naturel - dirigé par Willy Belhassen et Catherine Piraud-Rouet - éditions Nathan

Le grand livre de la fertilité - sous la direction de Dr Laurence Lévy-Dutel - éditions Eyrolles

Désir d’enfant - René Frydman, Marcel Rufo, Christine Schilte - éditions Marabout

Encyclopédie du corps humain - éditions Gallimard

La grossesse un don sacré - Franck Ledoux - éditions Amyris

Autres

Cours d’Hygiène Vitale - Ecole de naturopathie EuroNature

L’accompagnement de l’infertilité - La naturopathie au service de la Vie - Mémoire Euro Nature 2011 par Sarah Jennifer Auguet

Pour une grossesse et un accouchement physiologique, se faire accompagner par un naturopathie - Mémoire Euro Nature 2014 par Sophie Garofalo Coiffard

Alimentation - par Béatrice Devloo - Naturopathe - CeFAP

Vidéos

Conférence Grossesse naturelle et naturopathie - 27 mois autour de la vie - Fabien Moine

Fertilité, fécondité et post accouchement - Thierry Casasnovas

340 vues

© Copyright 2018 Margaux Beyries, tous droits réservés.