Rechercher

Fertilité : l’équilibre du corps, de l’esprit et de l’âme

L’alimentation : le régime de la fertilité


Une alimentation saine, équilibrée, vivante et diversifiée est un facteur déterminant de la fertilité et de la santé en général. Selon une étude américaine (Harvard School of Public Health de Boston) un régime alimentaire spécifique, accompagné d’une activité physique quotidienne réduirait jusqu’à 80% les risques d’infertilité liés à des troubles de l’ovulation, cause des problèmes de fécondité dans près d’un tiers des cas.


Une réforme alimentaire, pour l’homme et la femme, peut être mise en place au moins 3 mois avant la conception d’un enfant.


Les vitamines, minéraux, oligo éléments, acides-gras, vous apportent les nutriments essentiels pour vivre, c’est votre carburant et il est donc indispensable d’y faire attention. Une carence avérée peut-être un réel danger si elle n’est pas corrigée.



Les aliments à retrouver dans votre cuisine


la vitamine B9 (appelée aussi «acide folique») : est indispensable avant et pendant la grossesse pour éviter une malformation congénitale très grave, le Spina Bifida, qui est une malformation du tube neurale, qui peut entrainer une malformation au niveau de la moelle épinière et de la colonne vertébrale lors de la formation du foetus.


où la trouver : germe de blé, pois chiche, chou kale, épinards, graines de tournesol et mangue séchée sont particulièrement riches en B9.


la vitamine E (appelée aussi « tocophérol », du grec tokos : progéniture et pherein : porter) : par son action antioxydante elle protège les cellules des radicaux libres (et donc de l’oxydation de nos cellules) et préserve la fertilité.


où la trouver : germe de blé, noix, amande, huile végétale (tournesol, avocat…)


la vitamine B12 (cobalamine) : elle est indispensable pour la fertilité masculine et féminine. Elle est impliquée dans la synthèse de l’ADN et des globules rouges (le sang), mais aussi dans la conduction de l’influx nerveux.


où la trouver : principalement dans les produits d’origine animale : foie, rognons, poissons, viandes (boeuf et porc), œuf, fromage, laitage. Les sources de B12 végétales existent mais elles en contiennent très peu : la spiruline, les dattes, les céréales germées


les omégas 3 et 6 (ou acides gras essentiels) : ils sont également indispensables pour la fertilité, car ce sont des régulateurs hormonaux. Ils interviennent dans la constitution et la protection des membranes cellulaires, le transport des vitamines et pour la production d’énergie. L’apport journalier d’acides gras est ESSENTIEL. L’huile d’assaisonnement ou de cuisson doit être d’origine biologique et de 1ère pression à froid.


où en trouver :

oméga 3 : huile (et graines) de lin, noix, capeline, colza, sésame… mais aussi dans les petits poissons gras comme les sardines, maquereaux, harengs, anchois (si possible frais)

oméga 6 : huile de tournesol, pépins de raisin, bourrache… et aussi dans les oeufs,


le Zinc : il agit sur le système reproducteur de la femme et de l’homme, c’est un régulateur hormonal. Il améliore la qualité des spermatozoïdes.


où en trouver : dans la viande bio, le poisson, les fruits de mer, le foie, les céréales complètes, le jaune d’oeuf,


le Fer : il est essentiel dans la constitution de l'hémoglobine qui est chargée d'apporter l'oxygène aux cellules, pour qu'elles puissent produire de l’énergie; mais aussi pour la défense immunitaire, la résistance au stress et à la fatigue


où en trouver : le porc, le boeuf, la viande rouge, les huitres, les asperges, les lentilles (et autres légumes secs)


=> à noter : le fer d’origine animal est 2,5 fois plus assimilable que celui contenu dans les végétaux)



A éviter absolument :


le sucre blanc, les jus de fruits pasteurisés, les sodas, les produits transformés et raffinés. Le sucre augmente la glycémie est affecte le système immunitaire et le système hormonal. Les sucreries et plats préparés sont chargés d’additifs qui ne vous apportent pas les nutriments nécessaires à une alimentation équilibrée.


=> essayer des alternatives tels que le miel, le rapadura, le sirop d’érable.


la caféine et les aliments à base de soja qui peuvent perturber le système hormonal ou bloquer l’ovulation


le « mauvais » gras : éviter la charcuterie et le fromage en trop grande quantité et de mauvaise qualité.


l’alcool : éviter l’alcool, car cela peut perturber le cycle menstruel, et donc l’ovulation, chez la femme et affecter la mobilité des spermatozoïdes chez l’homme.


Les avantages de cette alimentation «fertilité»


=> des apports en antioxydants, vitamines et minéraux qui aideront à protéger les ovules et augmenteront la qualité des spermatozoïdes,

=> un maintien et un bon fonctionnement du sytème hormonal avec l’apport d’acides gras essentiels,

=> une diminution des risques de fausse-couche grâce à une diminution du sucre et produits transformés,

=> une aide à la construction des stocks de nutriments indispensables pour une future grossesse en pleine forme,

=> une alimentation qui renforce l’énergie, la vitalité et la libido.


Je vous conseille vivement une alimentation bio, locale, vivante, variée et de saison, qui sera la meilleure alliée de votre fertilité.
126 vues

© Copyright 2018 Margaux Beyries, tous droits réservés.